Le LML nouveau est arrivé…

Les filles diront  » Elle aime elle » Les garçons   » Elle est mail », bref un truc bizarre au gout étrange venu d’ailleurs…

 Afficher l'image d'origine

Mais du déjà vu quelque part pourtant… Pour 2500 boules tête essai,   il est à toi pour te la faire avec Audrey-et deux burnes ( lointaine cousine de l’autre mais tout aussi sexi) et si t’es une fille avec Grégory Paic (qui lave aussi blanc que blanc mais pas plus)!

 

 

tu veux en savoir plus, viens jouer… https://www.facebook.com/urbanmoto/ 

 

 

 

 

 

Comment naissent les sidecars chez Urban Motos

Pourquoi dit-on que les cigognes déposent les sidecars ? En Alsace d’abord et partout ailleurs aussi… ce sont les cigognes qui apportent sidecars. Tout le monde le sait. Mais qui connait le pourquoi ? Voici donc la légende du Kindelesbrunnensidecar : Sous la Cathédrale de Strasbourg, il y avait autrefois un lac. C’est là que barbotaient et s’amusaient les âmes des sidecars qui attendaient de venir au monde. Sur ce lac, vivait également un gnome qui passait son temps à naviguer dans un panier argenté. A l’aide d’un filet d’or peint par un artiste de chez Royal Enfield, il attrapait délicatement les âmes des sidecars. Il les donnait ensuite à la cigogne et celle-ci n’avait plus qu’à les déposer dans les concessions …

IMG_2994 

 Ok je vois bien que vous avez passé l’age d’entendre cette histoire que racontent les vieux motards alsaciens (mais pas que…) pour endormir leurs enfants….

 IMG_0107

Alors je vais vous raconter la véritable histoire des sidecars…enfin les « EM », pour les autres, je suis moins sûr de moi!

 IMG_0106

c’est l’histoire d’un grec idéaliste, il aurait pu être philosophe, mathématicien, écrivain voire mes deux seins…

 IMG_2997

Mais non, c’est l’histoire d’un Grec sidecariste et idéaliste sur le pont de l’Alma…ou d’Achéron… 

IMG_2963

d’abord il a décidé de marier l’Inde et la Chine, 

à eux deux déjà plus d’un tiers de la population mondiale,

va savoir pourquoi?

 IMG_0086

mais à force de persévérance il a réussi l’impossible union, 

une moto chinoise et un panier indien

 IMG_0090

Certes la saillie fut douloureuse et la mise bas encore davantage

 IMG_0091

le pas chinois l’emporta souvent sur l’iso et l’indien sur le BSW

 IMG_2983

Mais que dire de l’aventure quand un français motard urbain se mêle de l’histoire et y ajoute sa passion…

 IMG_2981

de cette union quadripartite est née ou né ou nez l’EM Attelage sympathique sino-indo-grèco-franco-normand…

 IMG_3004

et je te le donne Emile c’est Urban moto qui hérita du bébé…

 IMG_3003

Pour votre plus grand plaisir en 125 ou 250…

 IMG_3002

allez y donc tous..

 IMG_2999

Chez nous à Antony 

IMG_2998

avec un peu de chance vous croiserez 

IMG_0111

notre amie la cigogne

 IMG_0109

ha bon on ne vous l’avait pas dit?

 IMG_0108

que les cigognes…

 IMG_0104

mais si, Messie 

IMG_0096

On vous attend au 13 rue Léonard de Vinci

 IMG_3008

La cigogne, le chinois, le grec, l’indien et moi…

 IMG_3007

Madame le Maire , nous avons des propositions à vous faire pour dépolluer Paris

logolesbannies

Madame le Maire , nous avons des propositions à vous faire pour dépolluer Paris
LES BANNIES DU 1ER JUILLET·VENDREDI 18 MARS 2016 www.facebook.com/FreeWheelsParis

Nous les Bannis du 1er juillet (merci encore), comme vous le savez, Madame le Maire, sommes des gens pleins de bonne volonté. Comme vous, nous aimons Paris. Et comme vous, nous regrettons que Paris soit régulièrement montré du doigt pour ses pics de pollution, après ce très brillant succès que fut la COP 21. Mais contrairement à vous, nous ne faisons pas porter à l’automobile la responsabilité exclusive de cette situation, et surtout pas à ces pauvres survivantes de plus de 20 ans qui justement nous donnent à nous les “bizarres”, de bien innocentes satisfactions. Soit parce qu’elles occupent nos loisirs. Soit parce que nous travaillons ou circulons avec et que tout bien pesé, ces vieilles choses polluent beaucoup moins quand elles sont utilisées que si elles devaient être détruites et remplacées , donc soumises à une obsolescence programmée administrative. Car c’est bien ce que vous voulez nous imposer n’est-ce pas ? La construction d’une voiture neuve produit en effet en moyenne 8 tonnes de CO2 et sa destruction, environ 1/2 tonne, sans parler de ce qu’elle génère comme résidus recyclables ou pas.
Nous ne sommes pas des experts. Vous en avez des quantités autour de vous. Mais il faut parfois s’arrêter à des idées simples dont nous nous demandons pourquoi elles ne figurent pas à votre agenda, si votre intention sincère est bien de rendre aux Parisiens à la fin de votre mandat, un Paris plus propre et plus agréable.
Voici ce que nous vous proposons de faire rapidement. Merci d’ailleurs à ceux qui soutiennent notre action de compléter cette liste par d’autres propositions utiles.
– Nettoyer et ventiler les couloirs du métro où la concentration en particules est inquiétante (plus basse d’ailleurs en journée que la nuit puisqu’elles vont se fixer directement dans les poumons des usagers qui jouent le rôle de filtre, ce qui est assez pratique)

– Favoriser les ondes vertes (feux synchronisés) sur les boulevards au lieu d’accumuler des arrêts destinés à pourrir la vie des automobilistes, car le freinage d’un véhicule génère 6 fois plus de particules dangereuses que la combustion de carburant

– Proposer des parkings relais aux entrées de Paris (pas chers, 1€ par jour par exemple et géants pour accueillir du monde) pour faciliter le changement de mode de transport pour ceux qui n’ont d’autre choix que de quitter leur domicile en voiture. Vous devriez demander conseil à vos amis les 20 Maires des grandes villes européennes. Toutes arborent fièrement le panneau P+R à leur périphérie. Et à Paris ? Niente, Nichts, Nothing

– Remplacer les anciens immeubles de bureaux par des espaces verts. Inutile de garder des bureaux si la campagne doit s’installer en ville et que l’ unique préoccupation des élus est d’organiser les loisirs des parisiens tout en mettant tout en oeuvre pour diminuer les emplois. Si la ville de Paris n’avait pas annexé le bois de Boulogne et le bois de Vincennes, elle ne respecterait pas les quotas d’espaces verts nécessaires pour synthétiser le CO2.

– Imposer l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments pour réduire le chauffage (énergie et pollution), car là est la véritable urgence.
Nous pourrions gloser aussi sur la RATP et ses bus , sur Charles de Gaulle et ses avions et sur l’influence des vents dominants qui ne viennent pas toujours de la mer, comme vous le savez, mais ce sont des ponts-aux-ânes et nous nous voulons plus subtils.
Nous avons entendu également parler d’un phénomène très intéressant. Depuis que vous avez parqué les cars de tourisme dans des lieux ad hoc où ils sont copieusement taxés par vos soins vigilants, ceux-ci préfèreraient désormais tourner à vide dans Paris. En général avec leur climatisation en route pour le confort du chauffeur. C ‘est bien moins cher que de payer pour attendre semble-t-il. Et vous nous dites que les Diesel polluent ? Formidable non ?
Comme vous le voyez, nous sommes prêts à vous aider à trouver des solutions pour sauver les vies de nos enfants sans nuire à ce qui nous reste d’industrie, ni lancer aux trousses des pauvres utilisateurs de voitures anciennes que nous sommes, un arsenal d’interdits et de dérogations tous plus inutiles les uns que les autres. Et quand tout sera rentré dans l’ordre et que l’on respirera à Paris le même air vivifiant qu’à…( ou au fait ?) , nous serons nombreux à vous inviter à apprécier notre magnifique capitale toute propre à bord d’une voiture ancienne, dans la joie et la bonne humeur, chaque jour de la semaine, si votre emploi du temps vous le permet. C ‘est bien plus amusant que dans une Bollorette.
Nous ne sommes pas rancuniers.

Paris: Les voitures de collection se rebiffent contre le plan antipollution d’Anne Hidalgo

IMG_5793CIRCULATION A partir du 1er juillet, les véhicules immatriculées avant 1997 n’auront plus droit de circuler en semaine à Paris. Pas de quoi ravir les collectionneurs…

Depuis un mois, des collectionneurs de vieilles voitures se réunissent le dimanche pour protester contre les restrictions de circulation qui s’appliqueront aux voitures immatriculées avant 1997 à Paris.

Fabrice Pouliquen 20 Minutes
Publié le 11.04.2016 à 10:14

Mis à jour le 11.04.2016 à 10:14

Ce 1er juillet 2016, la ville de Paris passera àla phase « 2 » de son plan de lutte contre la pollution de l’air. en instaurant de nouvelles restrictions de circulation pour les véhicules les plus anciens. L’été dernier, c’était les poids lourds et autocars immatriculés avant 2001. Cette fois-ci, ce seront tous les véhicules immatriculés avant 1997 qui seront interdits de circulation à Paris, du lundi au vendredi, entre 8h et 20h.
Pas tous logés à la même enseigne
La mairie de Paris tente de faire passer la pilule en faisant la promotion deses mesures d’accompagnement vers des mobilités moins polluantes proposées aux Parisiens. Mais la subvention à l’achat d’un vélo électrique ou l’abonnement à moitié prix à Autolib ne sont pas des arguments qui font mouche à chaque fois. Certainement pas auprès des propriétaires de voitures de collection.
Ces collectionneurs ne montent pas tous au créneau. Les propriétaires de véhicules de plus de 30 ans, détenteur d’une carte grise collection, ont de forte chance d’échapper aux restrictions. « Les discussions avec la mairie et la préfecture de police sont en bonne voie, se félicite en tout cas Alain Guillaume, président de la Fédération française de véhicules d’époque (FFVE). Ce que confirme à 20 Minutes, la mairie de Paris.
Cela concerne environ 5.300 véhicules dans Paris intra-muros. « Il ne faut pas seulement les voir comme des voitures, mais comme de véritables éléments du patrimoine », explique Alain Guillaume pour justifier cette dérogation.
Les youngtimers se rebiffent
De quoi faire des jaloux ? Des Youngtimers pourraient le prendre mal, oui. Cette catégorie en vogue regroupe les collectionneurs de voitures qui ont entre 20 et 30 ans d’âge. « Difficile de connaître leur nombre avec précision, indique François-Xavier Basse, directeur de publication de Youngtimers, un mensuel dédié à ces collectionneurs. Mais plusieurs milliers, oui. » Et pas des millionnaires ! Le profil type est celui du trentenaire parisien qui a économisé pour s’acheter une voiture qui a du charme et qui sera peut-être un jour éligible à la carte grise collection. La Peugeot 205 GTI par exemple.
Ce sont eux qui pour l’essentiel se mobilisent aujourd’hui. Depuis un mois, ils sont une trentaine de collectionneurs à se réunir chaque dimanche dans Paris pour ce qu’ils appellent « la ronde des bannies ». Une pétition circule aussi sur change.org et récolte à ce jour 13.000 signatures. Et une manifestation se prépare également le 17 avril prochain, sur l’esplanade du Château de Vincennes, avec la Fédération française des motards en colère (FFCM).
On pourrait leur faire remarquer que ces restrictions de circulation leur permettront tout de même de rouler les week-ends et la semaine de 20h à 8h. « Mais comment se rendra-t-on au garage ? Quand fera-t-on les contrôles techniques ? Et si on part en rallye ou tout simplement en week-end, cela veut dire qu’il faudra forcément rentrer avant lundi 8h ? », répond-on à la ronde des bannies. Et puis les Youngtimers ont un autre souci : ils sont nombreux à utiliser leur véhicule de collection comme leur voiture de tous les jours.
Des jours de dérogations ?
Là encore, des négociations avec la ville et la préfecture de police seraient en cours pour que les youngtimers puissent bénéficier de jours de dérogation dans l’année. « Une sorte de compte de 24 jours que les propriétaires de voitures pourraient utiliser comme bon leur semble », poursuit François-Xavier Basse.
Pas de quoi satisfaire totalement la ronde des bannies. « Ces restrictions de circulation sont des atteintes à nos libertés, estime-t-on dans le collectif. Et c’est d’autant plus regrettable que ces mesures s’appuient sur le critère de l’âge du véhicule et non pas du niveau de pollution qu’il dégage. Un véhicule de plus de 20 ans très bien entretenu pollue pourtant moins qu’un diesel acheté il y a sept ans mais dont on n’a jamais changé le pot catalytique. »

Paris interdit la manif FFMC du 9 février… (…)
Le 6 février au soir, la Préfecture de Police de Paris a interdit le rassemblement programmé par la FFMC-PPC le lundi 9 février à 9h devant l’Hôtel de ville. La manifestation du dimanche 8 à 14h est maintenue et lundi, la FFMC invite ses sympathisants place du Châtelet à Paris à 9h.

Manif 9fev2015

Communiqué de la
FFMC Paris-Petite-Couronne :
Suite aux menaces grandissantes d’interdiction des 2-roues motorisés (2RM) dans Paris, la FFMC-PPC appelle à deux rassemblements :
* l’un ce dimanche 8 février à partir de 14h sur l’esplanade
du château de Vincennes ;
* l’autre, initialement prévu sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris, lundi 9 février à 9h au moment du démarrage du Conseil municipal, se déplace vers la place du Châtelet, non loin, et à la même heure.
En effet, la Préfecture de Police de Paris a interdit tout rassemblement devant l’Hôtel de ville le 9 février.
A chacun de juger la façon dont la mairie de Paris et la Préfecture considèrent les citoyens et leur droit républicain à manifester leur désaccord. Suite à cette décision, la FFMC-PPC va saisir le tribunal administratif.
La FFMC-PPC maintient un rendez-vous, lundi 9 février à 9h place du Châtelet.
LA MANIFESTATION DE DIMANCHE 8 FEVRIER EST MAINTENUE.
RENDEZ-VOUS A 14 H, ESPLANADE DU CHATEAU DE VINCENNES.
Pas seulement les scooters et motos d’avant 2000
La FFMC rappelle que le projet de la mairie de Paris ne se limite pas à l’interdiction de circulation des motos et scooters antérieurs à 2000.
Progressivement, tous les 2RM seront concernés puisqu’il est prévu d’interdire en 2020 les 2RM antérieurs à 2015.
Cette mesure s’appliquera ensuite à Paris Métropole (Grand Paris), avant de probablement faire jurisprudence auprès d’autres métropoles de l’Hexagone.

Informez-vous ! Diffusez l’information ! Sensibilisez vos amis, voisins, collègues ! Scootéristes et motards, venez nombreux !
+ d’infos sur
www.ffmc75.net
— > Facebook FFMC PPC
— > motomag.com

SWM renait en Italie sous capitaux chinois !

Nouveauté 2015 – EICMA – SWM renait en Italie sous capitaux chinois !
swmhigh_4U4A4453

Actualité par Didier Meyer

SWM Gran Turismo 440
Lors de cette 100eme édition du Salon de la Moto Eicma de Milan, nous avons pu revoir une marque italienne disparue et qui avait enflammé les terrains d’enduro dans les années 70. SWM (Speedy Working Motors) allait dominer rapidement l’enduro dans les années 70 , avec tout d’abord des moteurs Sachs 50, 100 et 125 cm3 puis surtout des Rotax Autrichiens à qui SWM aura ramené une moisson exceptionnelle de titres Mondiaux du 50 à la 440 ! Les titres allaient s’aligner pendant 10 ans, entre 1971 et 1981. La firme s’est aussi essayé au motocross mais avec moins de succès .

L’Italie et la Chine autour du berceau

La marque renait aujourd’hui avec deux hommes : Ampelio Macchi, technicien italien, ancien directeur technique chez Cagiva, Husqvarna et aprilia et Daxing Gong, homme d’affaire chinois, propriétaire du groupe Shineray, dont on connait chez nous une petite partie de la production avec des quads et la Mash Five Hundred.

Mais dans cette aventure, pas question de construire en Chine. La nouvelle société, GDS, reprend l’usine Husqvarna de Varèse, abandonnée par KTM, lors de son rachat à BMW. Avec un savoir-faire à 360 °, qui va de la conception et recherche, au développement, tests de produits, contrôle de la qualité et production; pour finir avec la distribution, la marque gère son aventure sans dépendre des autres.

Le positionnement de SWM est simple : proposer des motos technologiquement avancées, mais abordables et fiables, avec un esprit vintage ou un rappel au passé. Des motos plaisirs, pour le sport loisirs, sans débauche d’arguments marketing. La moto simple et efficace… comme on l’a peut être oubliée !

SWM Gran Milano 440SWM Gran Turismo 440SWM Gran Milano Spécial
4 familles
La gamme se compose déjà de 6 modèles avec des motorisations de 300 à 650 cm3 qui vont être vendus en Europe, australie et amérique du sud, pays qui ont les mêmes normes d’homologation, bénéficiant également de l’implantation de Shineray dans ces pays.

– Enduro : RS300 et RS 500

Deux motos d’Enduro à moteur 4 temps de 287,6 et 501 cm3 à refroidissement liquide, culasse double arbre et 4 soupapes et double échappement. Démarrage électrique ou kick. Suspensions avec une fourche inversée Marzocchi de ø 50 mm et 300 mm de débattement, associé à un amortisseur arrière Sachs offrant 296 mm de débattement. Frein à disque avant et arrière, roue de 21 avant et 18 arrière chaussées en Pirelli Scorpion. réservoir de 7,2 litre et 107 kg sur la balance (112 kg pour la 500). Tous cela rappelle fort les ancienne HVA d’Enduro…

– Supermotard : SM 450 R

On prend la base des Enduro avec des roues en 17 pouces chausses en Pirelli Diablo Rosso II et des débattements de suspensions réduits. Le freinage adopte un disque avant de 320 mm avec étrier à montage radial. Le moteur est un 449 cm3 de même architecture que sur les Enduros, mais sans kick. 120 kg sur la balance.

– Routière : Superdual 650

Toujours un moteur 4 temps à refroidissement liquide, coiffé d’une culasse double arbre 4 soupapes, mais 650 cm3 avec un piston de 100 mm de diamètre. Pas de puissance annoncée, mais un taux de compression de 12,4 signe d’un bloc sportif tout de même. Le style est très TT avec un garde boue haut intégrant aussi le support de phare. La roue avant passe en 19 pouces avec le frein avant de la Supermotard (ø 320 mm avec étrier 4 pistons à montage radial), mais un disque plus petit à l’arrière. Toujours une fourche inversée Marzocchi mais en ø 45 mm qui offre 205 mm de débattement alors que l’amortisseur Sachs en offre 218. Le poids reste contenu à 147 kg en ordre de marche. Voilà une moto qui rappelle encore l’ère HVA avant BMW et KTM…

– Vintage :

Cette famille Vintage se compose en 3 modèles inspirés du passé avec :

Gran Milano 440, une sportive dans le purs style année 60 avec guidon bracelet, compteur et compte-tours chromés, selle à dosseret, garde-boue chromés et pot saucisson. Le moteur est un monocylindre 4 temps refroidit par air de 435,4 cm3 avec culasse simple arbre, mais 4 soupapes avec démarreur électrique et radiateur d’huile, qui doit être extrapolé des productions Shineray comme pour la Mash 500. Une moto de 150 kg en ordre de marche. Fourche hydraulique de 35 mm et deux amortisseurs avec des débattements de 130 et 120 mm. Roues de 19 avant et 18 arrière chaussées de Pirelli MT90 et, coté frein, disque avant de 275 mm avec étrier double piston et tambour arrière de 180 mm.

Une version « Spécial » de la Gran Milano est également proposée avec un train avant plus évolué. Fourche inversée de 45 mm, amortisseur arrière à bonbonne séparée, disque de 320 mm avec étrier Brembo à montage radial, jantes alu rayonnées, éléments peint en noir mat et échappement tromblon relevé.

Gran Turismo, reprend la base de la Gran Milano avec une selle biplace et un guidon relevé.

Silver Vase, joue la carte Scrambler avec ses pots latéraux sortant du même côté, ses pneus à crampons (Metzeller Karoo 3) et un guidon haut.

Le clin d’oeil : Quand Kenny Roberts donnait des leçons à Rainey et à Carter

L’histoire est drôle à souhait et met non seulement en lumière le champion et l’homme qu’était Kenny Roberts mais également l’esprit qui régnait à l’époque dans un Paddock où les pilotes n’étaient pas des divas capricieuses.

Nous sommes en 1984, à la veille du Grand Prix de France qui se roulait alors au Castellet.

Wayne Rayney et Alan Carter sont les pilotes de Kenny Roberts, en 250 et visiblement, la Yamaha ne fonctionnait pas comme ils l’entendaient. La suite, c’est Alan Carter qui vous la raconte.

« La 250 Yamaha ne fonctionnait pas, alors Rayney et moi, nous avons appelé notre patron, Kenny Roberts, qui a débarqué des USA au GP de France, en jet…

Il avait cessé de courir depuis deux ans.

Il nous a écouté, a réclamé un casque et une combinaison et a pris la piste du Castellet.

Il a fait cinq tours, puis est revenu, est descendu de la moto et s’est changé. Il nous avait mis une seconde au tour !

La réunion technique dura 20 secondes. Il nous dit : « Je suis sûr de deux choses :

1. Vous êtes deux têtes de bite.

2. Grimpez sur la moto et mettez du gaz.

Si vous n’avez pas de questions, je retourne en Californie… »

Cette excellente histoire, dont la véracité nous a été confirmée par Didier de Radiguès, a récemment été publiée sur Facebook par la page Quelli della MotoGP et relayée par le toujours très actif Grégory Berva. Merci Grégory de m‘avoir fait pleurer de rire ce matin !

Stay tuned !

http://www.gp-inside.com/4990/20-juin-2013/le-clin-d-oeil-quand-kenny-roberts-donnait-des-lecons-a-rainey-et-a-carter

La Sterling MK5 230 cc Black Douglas s’apprête à traverser l’Europe

Article Moto-Net.Com le Journal moto du net Paris, 23/10/2014

La Sterling MK5 230 cc Black Douglas s’apprête à traverser l’Europe sterling-mk4-04b

Le petit constructeur italo-britannique Black Douglas Motorcycles s’apprête à faire une traversée de l’Europe au guidon de sa Sterling, une moto « néo-rétro-mais-quand-même-beaucoup-plus-rétro-que-néo », afin de la faire connaître et « prouver sa robustesse ».

Au guidon d’une Sterling Countryman Deluxe MK5 230 cc, accompagné d’un photographe et d’un caméraman, Fabio Cardoni, fondateur de Black Douglas, quittera Milan (nord de l’Italie) demain pour rejoindre Birmingham (centre de l’Angleterre) dimanche soir.

La moto Sterling de Black Douglas s’apprête à traverser l’Europe
Avec ce trajet de « 1000 miles » (1609 km) entre l’usine de Milan et son premier revendeur en Angleterre, Monday Motor (Boneshaker Choppers, I Love Dust et Superrb), l’objectif de Fabio Cardoni est de « prouver la robustesse et la fiabilité de cette moto au design anglais ».

La Sterling est actuellement disponible en deux versions (Basic et Countryman Deluxe, toutes deux personnalisables à souhait), mais une version Racer et un side-car devraient voir le jour prochainement.

« A la Black Douglas Motorcycle Company, nous pensons que l’acier est plus beau que le plastique et que la simplicité est plus attirante que la complexité », explique le constructeur qui décline son monocylindre 4-temps (boîte 5 vitesses) en 125, 150, 200 et 230 cc.

Black Douglas Sterling : l’arme anti radars !

Avec son look à faire pâlir d’envie nos grands-pères possesseurs d’Indian 1200 ou autres Saroléa culbutées (réservoir plat « sottocanna » de 9 litres, cadre et monocylindre simplissimes, freins à tambour, panier en osier, klaxon replica, etc.), la Sterling surfe avec encore plus d’aplomb que ses concurrentes « néo rétro » sur la nostalgie des motos d’antan.

Au point d’en faire une véritable philosophie de vie : « nous sommes motards et nous avons appris avec les années que la vitesse ne rime pas forcément avec plaisir », explique le constructeur. « Nous sommes convaincus que l’époque moderne nous force à vivre à un rythme artificiel et que faire de la moto devrait représenter une pause, pas la continuité des moments stressants de nos journées ».

Black Douglas propose aussi plusieurs finitions pour le moteur (standard, noir ou Deluxe) et la cadre (basique, brut ou peint), ainsi qu’une multitude d’accessoires (guidons, phares, réservoirs, échappements, selles, bagagerie, boîtes de rangement en métal, panier en osier, pièces de cuir, etc.).

« La moto est entièrement montée à la main en Italie », précise Black Douglas Motorcycle interrogé par MNC : « les pièces moteur sont produites à Taiwan par un constructeur qui fabrique également les moteurs des Honda CG et des Suzuki GS, et nous les assemblons en Italie pour vérifier les tolérances ».

14 chevaux, 95 kg

Le moteur de 124,9 cc développe une puissance de 12,7 ch à 7500 tours et un couple de 15 Nm à 5500 tours, tandis que son « grand » frère de 229,5 cc monte à 14 chevaux à 6000 tours avec un couple de 18,3 Nm à 4500 tours.

La nouvelle Sterling MK5, « entièrement faite à la main », est disponible sur commande à partir de 7900 € HT (9480 € TTC en France) mais également en kit à monter soi-même pour 5450 € HT (6540 € TTC en France).

Caractéristiques techniques Black Douglas Sterling

Sterling 125 cc Sterling 230 cc
Monocylindre 4-temps 124,9 cm3 229,5 cm3
Alésage x Course 57 x 49 67 x 65
Puissance maxi 12,7 ch à 7500 tours 14 chevaux à 6000 tours
Couple maxi 15 Nm à 5500 tours 18,3 Nm à 4500 tours
Conso moyenne 35 km/l 32 km/l
Réservoir (plat)
9 litres sterling-mk4-05

Longueur
2180 mm

Largeur 620 mm (guidon standard)
Empattement 1500 mm
Hauteur 960 mm (guidon standard)
Hauteur de selle 830 mm (jusqu’à 880 mm avec le kit selle ajustable)
Poids à vide 95 kg
Capacité de chargement 190 kg
Poids brut 300 kg (selon version)
Silencieux Acier inox avec catalyseur
Freins Double tambour
Pneus avant et arrière 90/90­21″, 100/90-21″, 2,75-21″ ou 3,00-21″
Versions disponibles Standard et Coutryman Deluxe
Options, coloris et accessoires Selle ajustable, guidon en U, chapeau de réservoir, selle passager, phare “Herring Can”, Klaxon replica, bagages cuir, 28 couleurs disponibles
Prix
A partir de 9 480 €TTC (6540 € TTC à monter soi-même)

Comment dire….

Comment dire….sans dire de gros mots….

Pour dépanner un client, nous avons acheté un moteur chez un casseur
Ca semblait être une bonne affaire : 7500 kms, prix correct et une garantie
Une fois monté (c’est un 125 cm3) et démarré, un bruit métallique désagréable apparait, suivant le régime de fonctionnement.
Après contrôle, c’est bien interne au moteur.
Appel vers le fournisseur, discussion….responsable pas là (vacances), envoi de mails (pas échange….envoi)…et silence radio
A chaque appel, le responsable n’est pas joignable…..jusqu’à ce matin
Et là, surprise : « ça fait plus d’un mois, allez vous faire cuire un œuf !! »
« On ne rembourse pas, et on s’en fout de la mauvaise publicité, on est des cadors, rien ne peut nous atteindre »

Hé bien soit, allons-z-y pour la publicité

Il est question de la Sté AGPL, basée à Chavanoz à coté de Lyon.

Quand on voit comment elle se comporte avec un professionnel (donc supposé lui commander du matériel de façon récurrente), vous imaginez comment elle va se comporter avec un particulier !!

Ils ont un joli site Internet, assez bien foutu, mais ils se comportent comme des margoulins
Comme les vendeurs de pièces détachées d’occasion ne manquent pas, vous pouvez éviter celui là